Le Monde 18.11.08

Dépendance à l'alcool et baclofène : l'Anpaa (association) réclame une étude



18.11.08 | 13h32


L'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologiee (Anpaa), tête de réseau de l'alcoologie en France, préconise de faire "sans délai" une étude clinique pour apprécier l'éventuelle utilité d'un médicament, le baclofène, pour traiter l'alcoolo-dépendance.

En attendant, l'Anpaa précise mardi dans un communiqué "qu'elle ne peut approuver les prescriptions qui seraient faites, tant que les indications formulées par l'autorisation de mise sur le marché (AMM) ne comportent pas celle de l'alcoolo-dépendance".

L'Anpaa intervient après les espoirs suscités par le récit ("Le dernier verre" éditions Denoël) d'un brillant cardiologue, Olivier Ameisen, devenu malade de l'alcool.

Olivier Ameisen, qui s'est lancé dans une autoexpérimentation avec ce médicament prescrit pour des crampes et autres spasmes musculaires, a constaté que son envie d'alcool diminuait puis disparaissait, alors qu'aucune autre méthode n'avait eu d'effet durable sur son alcoolisme.

L'association "invite avec beaucoup d'insistance les pouvoirs publics à favoriser la réalisation, sans délai, d'une étude clinique permettant des conclusions claires" concernant le baclofène. Mais elle souligne que, quelle que soit son efficacité, ce médicament "ne supprimera pas la nécessaire prise en charge des patients dépendants de l'alcool" justifiant "une aide psychothérapique et psychosociale complexe et coûteuse, par des professionnels" qualifiés.

 

 

 

Lien: http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-37632427@7-37,0.html

 

Olivier Ameisen - Le dernier verre

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site